croa



Oyez ! Oyez l'histoire du pauvre batracien !
Qui malgré ses yeux bleus n'attirait que les mouches
Et du matin au soir errait sur les chemins
C'était le malheureux crapaud à grande bouche



Aucun commentaire: